Navigation – Plan du site

De la riḥla de Ibn Yubayr y de los lugares santos de Damasco

Felipe Maíllo Salgado
p. 107-110

Résumés

Pendant son séjour en Syrie, Ibn Jubayr a fait d'intéressantes descriptions des lieux de Damas. Sa terre a été considérée résidence de saints et de frontière. Dans son territoire une grand quantité de cavernes jouissaient d'un grand prestige biblique, spécialement celles situées dans le versant du mont Qasiyun. Les cavernes étaient un symbole de la vie érémitique que dans son temps commencent à être des monastères (khanqa ou ribāṭ). Ce fait nous parle de nouvelles formes institutionalisées d'ascétisme. C'est justement à ce moment-là qu'est née la confrérie mystique, qui va s'étendre sur toute la géographie de l'Islam. Ibn Jubayr, comme témoin d'exception, nous éclaire sur ces changements.
Grâce donc à son œuvre, nous pouvons compléter un peu plus notre savoir au sujet de l'histoire de la Syrie, au Moyen Âge.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Felipe Maíllo Salgado, « De la riḥla de Ibn Yubayr y de los lugares santos de Damasco », Bulletin d’études orientales, Tome LVII | 2008, 107-110.

Référence électronique

Felipe Maíllo Salgado, « De la riḥla de Ibn Yubayr y de los lugares santos de Damasco », Bulletin d’études orientales [En ligne], Tome LVII | Janvier 2008, mis en ligne le 12 novembre 2009, consulté le 18 août 2017. URL : http://beo.revues.org/126 ; DOI : 10.4000/beo.126

Haut de page

Auteur

Felipe Maíllo Salgado

Universidad de Salamanca

Haut de page

Droits d'auteur

© Institut français du Proche-Orient

Haut de page