Navigation – Plan du site
Articles

The Zangid bridge of Ǧazīrat ibn ʿUmar (ʿAyn Dīwār/Cizre): a New Look at the carved panel of an armoured horseman

Le pont zengide de Ǧazīrat Ibn ʿUmar (ʿAyn Diwār/Cizre) : nouveau regard sur le bas-relief représentant un cavalier en armure
الجسر الزنكي في جزيرة ابن عمر (عين ديوار): نظرة جديدة على النقش الحجري الناتئ الذي يمثل فارساً يرتدي درعاً
David Nicolle
p. 223-264

Résumés

Les restes du pont qui enjambait ou était destiné à enjamber le Tigre à ʿAyn Diwār dans l’extrémité nord-est de la Syrie comprend une série de bas-reliefs sculptés représentant les signes du zodiaque. Il est supposé avoir été construit dans la seconde moitié du xiie siècle et bien qu’il ait fait l’objet, ainsi que les bas-reliefs qui l’ornent, d’une publication il y a environ un siècle, son emplacement dans une zone difficile, très près des frontières de l’Irak et de la Turquie, n’a pas permis de procéder à des études complémentaires.
Dans cet article sont examinés les sources écrites et les éléments architecturaux et archéologiques permettant de dater la structure. Cependant, son objectif principal est d’examiner l’un des bas-reliefs, à savoir celui qui représente un cavalier revêtu d’une armure et qui tient une épée dans la main droite et une tête coupée dans la main gauche. Il est identifié comme la figure astrologique al-mirrīḫ et son intérêt réside dans le fait qu’il est entièrement revêtu d’une armure dans le style islamique du Moyen-Orient de l’époque.
Cet article combine diverses sources en vue d’interpréter ce bas-relief et, de là, pour mieux comprendre les sources documentaires et picturales datées qui lui sont comparables, ainsi que des spécimens récemment découverts en Syrie d’armes et d’armures des xiie et xiiie siècles.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2017.
Consulter cet article

Plan

Previous Studies
The History of the Bridge
The Carved Panels
The Fully Armoured Horseman
A Leather or Metallic Lamellar Cuirass?
The Inscriptions
Conclusions

Aperçu du début du texte

Previous Studies

Many scholars and historians have made reference to the remarkable if largely ruined bridge which either spanned, or was intended to span, the river Tigris a few kilometers downstream from what is now the Turkish frontier town of Cizre (figures 1-5). However, they were obliged to rely upon the work of Conrad Preusser who studied this ruined bridge, as well as other historical structures in the area, early in the 20th century. His findings, photographs and drawings were published a few years before the outbreak of the First World War (Preusser 1911). The famous British traveller, archaeologist and spy, Gertrude Bell, was also active in this part of the Middle East, her photographs forming an invaluable archive now held by Newcastle University Library in England (figures 6 & 9). The fact that no major archaeological or survey work appears to have been undertaken on the bridge, or its remarkably well preserved carved limestone panels, highlights not only the location of...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Nicolle, « The Zangid bridge of Ǧazīrat ibn ʿUmar (ʿAyn Dīwār/Cizre): a New Look at the carved panel of an armoured horseman », Bulletin d’études orientales, LXII | 2014, 223-264.

Référence électronique

David Nicolle, « The Zangid bridge of Ǧazīrat ibn ʿUmar (ʿAyn Dīwār/Cizre): a New Look at the carved panel of an armoured horseman », Bulletin d’études orientales [En ligne], LXII | 2014, mis en ligne le 04 juin 2014, consulté le 24 juillet 2016. URL : http://beo.revues.org/1404 ; DOI : 10.4000/beo.1404

Haut de page

Auteur

David Nicolle

Nottingham University

Haut de page

Droits d'auteur

© Institut français du Proche-Orient

Haut de page