Navigation – Plan du site
In memoriam

Thierry Bianquis (1935‑2014)

Mathieu Tillier et Abbès Zouache
p. 7-18

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Thierry Bianquis nous avait depuis longtemps préparés à sa disparition : le vide laissé par celui que l’on finissait par voir comme un éternel survivant n’en est que plus grand. Né en 1935 à Broummana, au Liban, il se tenait pour un miraculé des progrès de la science, alors que les médecins lui avaient très tôt prédit une fin précoce.

Son enfance libanaise – il ne découvrit la France qu’à plus de dix ans, après la Seconde Guerre mondiale – marqua le début d’une vie habitée par l’Orient. Dès ses études d’histoire à Lyon, entre 1953 et 1960, Thierry Bianquis poursuivit son apprentissage de l’arabe littéraire auprès d’Henri Laoust, de Roger Arnaldez et d’Ameur Ghédira. C’est en Algérie qu’il entama sa carrière d’enseignant, à l’École Militaire Préparatoire de Koléa, de 1960 à 1962. Après avoir été reçu à l’agrégation d’histoire, l’année suivante, il exerça quelques années comme professeur de lycée à Toulouse et à Beauvais, puis vint le temps du retour dans ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathieu Tillier et Abbès Zouache, « Thierry Bianquis (1935‑2014) », Bulletin d’études orientales, LXIII | 2015, 7-18.

Référence électronique

Mathieu Tillier et Abbès Zouache, « Thierry Bianquis (1935‑2014) », Bulletin d’études orientales [En ligne], LXIII | 2015, mis en ligne le 16 novembre 2016, consulté le 29 mars 2017. URL : http://beo.revues.org/2597

Haut de page

Auteurs

Mathieu Tillier

Articles du même auteur

Abbès Zouache

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Institut français du Proche-Orient

Haut de page