Navigation – Plan du site

L’impeccabilité du Prophète Muḥammad dans le credo sunnite

D’al-Ašʿarī (m. 324/935) à Ibn Taymiyya (m. 728/1328)
The Sinlessness of the Prophet Muḥammad in Sunni Thought
عصمة الرسول محمد في عقيدة أهل السنة
Nadjet Zouggar
p. 73-89

Résumés

Cette étude se propose de réévaluer la portée du consensus de la communauté des savants (iǧmā‘) proclamé dans le kalām ašʿarite au sujet du dogme de l’impeccabilité et de l’infaillibilité des prophètes (‘iṣmat al-anbiyāʾ). Le consensus dont il est question ici ayant été pris au pied de la lettre par certains éminents islamologues, nous proposons, après un examen minutieux des principales sources ašʿarites, d’apporter les nuances nécessaires à une approche plus juste de la question. Aussi, afin d’illustrer l’évolution de cette doctrine dans la pensée sunnite, nous exposons le point de vue du théologien juriste ḥanbalite Ibn Taymiyya (m. 728/1328) sur ce sujet.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

Al-Āšʿarī et ses premiers disciples : une impeccabilité limitée
Al-Ġazālī (m. 505/1111) et Faḫr al-Dīn al-Rāzī (m. 606/1209) : deux attitudes opposées
La notion de ʿiṣma chez Ibn Taymiyya
Conclusion 

Aperçu du début du texte

Dans la littérature religieuse de l’islam, le substantif ʿiṣma renvoie à plusieurs sens qui convergent vers l’idée de « protection » ou de « préservation » de l’erreur ou du péché. Le mot ʿiṣma englobe ainsi l’idée d’infaillibilité, entendue comme la capacité d’être à l’abri de l’erreur, qu’elle soit produite en conscience ou non ; ce qui inclut l’erreur d’estimation (tark al-awlā) ou bien l’erreur dans l’effort d’interprétation (al-iǧtihād), le lapsus (al-zalal) et l’inadvertance (al-sahw). La notion couvre également le sens d’impeccabilité, c’est-à-dire la préservation de la faute intentionnelle qui comprend les petits (al-ṣaġā’ir) et les grands péchés (al-kabā’ir).

Si la tendance à blanchir le Prophète Muḥammad en l’exemptant de toute erreur est manifeste dès les premières écritures biographiques de l’islam, il est important de noter que le Coran et le Hadith ne mentionnent pas la ʿiṣma des prophètes entendue comme une préservation de l’erreur ou bien du péché.Les sources scriptu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nadjet Zouggar, « L’impeccabilité du Prophète Muḥammad dans le credo sunnite », Bulletin d’études orientales, Tome LX | 2012, 73-89.

Référence électronique

Nadjet Zouggar, « L’impeccabilité du Prophète Muḥammad dans le credo sunnite », Bulletin d’études orientales [En ligne], Tome LX | mai 2012, mis en ligne le 31 mai 2013, consulté le 31 octobre 2014. URL : http://beo.revues.org/296 ; DOI : 10.4000/beo.296

Haut de page

Auteur

Nadjet Zouggar

Université de Toulouse Le Mirail

Haut de page

Droits d'auteur

© Institut français du Proche-Orient

Haut de page