Skip to navigation – Site map
Dossier thématique : Histoire et anthropologie des odeurs en terre d’Islam à l’époque médiévale
Introduction

L’anthropologie des odeurs : un état des lieux

Joël Candau
p. 43-61

Abstracts

I submit here an état des lieux of anthropology of smell, as it appears to me after twenty years of research in this area. In the first part of the text, I propose a semantic clarification of the name that is given to this field of research: should we speak of an anthropology of odors, of odorants, or of smell (olfaction)? In a second part, I show that anthropology of smell came up against four preconceived notions: that Homo sapiens is, from a functional perspective, a microsmatic species; that we make little use of our sense of smell; that the consequence of this is that we live in societies evolving towards “olfactory silence”, and, lastly, that a defining characteristic of natural language on odours is its paucity. The final section presents a selection of three research areas among the most dynamic and best recognized in the field: odor description and odor categorization; professional olfactory skills and the heritage value thereof; the link between smells and identity processes. In a prospective conclusion, I envisage the development of an olfactory technology and of an olfactory art. I also defend the project of a research program capable of ensuring the scientific robustness of an anthropology of smell without neglecting the phenomenological reality of a cross‑modal perception.

Top of page

Excerpt

Outline

Odorants, odorat, odeurs
Quatre idées reçues
L’anthropologie des odeurs, domaine nouveau ?
Espèce microsmate ?
Silence olfactif ?
Pauvreté du lexique olfactif ?
Trois axes de recherche parmi les plus dynamiques
Description et catégorisation des odeurs
Les savoir-faire olfactifs et leur patrimonialisation
Odeurs et assignations identitaires
Conclusion

First lines

Dresser un tableau complet des travaux menés dans le champ de l’anthropologie des odeurs excéderait les limites de cette contribution et sans doute aussi mes compétences. Comme l’annonce le titre ci‑dessus, c’est par conséquent un état des lieux qui est proposé, tel qu’il m’apparaît après une vingtaine d’années de recherche dans ce domaine. Dans la première partie de l’article, j’esquisse une clarification sémantique à propos des odeurs, des odorants et de l’olfaction. Je montre ensuite, dans une deuxième partie, que, pour s’imposer, l’anthropologie des odeurs a dû combattre quatre idées reçues. La dernière partie présente une sélection, avec sa part d’arbitraire, de trois axes de recherche parmi les plus dynamiques et les mieux reconnus dans le domaine. Dans ma conclusion, qui se veut prospective, j’envisage le développement d’une technologie et d’un art olfactifs et je défends l’idée d’un programme de recherche qui saurait concilier la légitimité scientifique d’une anthropologie d...

Top of page

References

Bibliographical reference

Joël Candau, « L’anthropologie des odeurs : un état des lieux », Bulletin d’études orientales, LXIV | 2016, 43-61.

Electronic reference

Joël Candau, « L’anthropologie des odeurs : un état des lieux », Bulletin d’études orientales [Online], LXIV | 2016, Online since 01 April 2018, connection on 24 May 2017. URL : http://beo.revues.org/4642 ; DOI : 10.4000/beo.4642

Top of page

About the author

Joël Candau

Professeur à l’Université de Nice Sophia Antipolis,
Laboratoire d'Anthropologie et de Psychologie Cognitives et Sociales (LAPCOS, EA 7278)

Top of page

Copyright

© Institut français du Proche-Orient

Top of page