Navigation – Plan du site

Un lectionnaire nestorien des évangiles selon l’ordo de Mossoul, écrit en juin 1706

A Nestorian Lectionary of the Gospels according to the Ordo of Mosul, Written in June 1716
ليتورجيا طقسية نسطورية للأناجيل بحسب أخوية الموصل كتبت سنة ١٧١٦
Alain Desreumaux
p. 289-313

Résumés

Un manuscrit nestorien écrit en 1716 pour l’église Mar Giwargīs de B-Laheh à l’ouest d’Ourmia, a servi à Baznaya, en Turquie de l’Est, et se trouve aujourd’hui dans la région parisienne. Il contient les lectures évangéliques du hudra et du gazza selon le calendrier du couvent Mar-Gabriel-et-Mar-Abraham de Mossoul, référence constante du rituel nestorien depuis le viie siècle au moins. L’article en fait une description codicologique, détaille les lectures évangéliques de toute l’année et donne une liste de manuscrits connus dont le calendrier est comparable.

Haut de page

Texte intégral

Texte intégral en libre accès disponible depuis le 31 mai 2013.

  • 1 . Sur les liturgies syriaques en général, on consultera l’ouvrage réalisé dans le cadre de la Socié (...)

1Les livres liturgiques constituent une part considérable du patrimoine culturel des communautés chrétiennes. Dans les Églises syriaques, ils jouent un rôle essentiel pour le déroulement des célébrations liturgiques et les idées théologiques et spirituelles véhiculées par les hymnes et prières diverses 1. Rédigés sous les directives des autorités patriarcales et épiscopales, ils ont été multipliés par les mains d’innombrables copistes et relieurs. Ces manuscrits sont les témoins des pratiques officielles des grandes Églises et aussi les reflets de pratiques locales ; ils sont donc de précieux documents pour les historiens.

  • 2 . Darmo, 1960, 1993². Là encore, l’ordo est celui du couvent Mar-Gabriel-et-Mar-Abraham de Mossoul.

2L’Église syro-orientale utilise plusieurs livres liturgiques. Le ḥudrā, littéralement « cycle », contient les prières des heures avec leurs hymnes, repons et antiennes de tous les dimanches de l’année liturgique ; le kaškūl contient les prières des heures pour les jours de la semaine ; le Daqdām wadbātar, littéralement « Avant et après » est le recueil de prières et de strophes psalmiques récitées les matins et les soirs de la semaine ; l’ensemble constitue un recueil de grande ampleur ; l’édition de celui de la métropolie nestorienne de l’Inde 2 comprend trois gros volumes de quatre cent soixante-quinze pages chacun. Le rituel de la messe est appelé Quddāšā, littéralement « consécration ». Les lectures des textes évangéliques du cycle liturgique sont rassemblées dans des lectionnaires qui suivent le calendrier de l’année ; une péricope précise est attribuée à chaque dimanche (et souvent aux samedi et même aux vendredi), ainsi qu’aux fêtes dites « de Notre-Seigneur » (Nativité, Épiphanie, etc) et à quelques fêtes du sanctoral (Pierre et Paul, Georges...) ; les lectures des épîtres pauliniennes sont rassemblées dans le lectionnaire appelé šlīḥā, littéralement « l’Apôtre ». Le recueil des turgāme, littéralement « commentaires », contient ce que chez les latins on appellerait sequentiae, hymnes chantés entre l’épître et l’évangile à la messe. Le gazzā est un recueil d’hymnes pour les offices des dimanches et fêtes. Le rituel des défunts fait l’objet d’un volume particulier appelé ʿAnnīdā.

3Ces recueils ont naturellement évolué au cours des siècles, traduisant les grandes réformes liturgiques successives opérées par plusieurs grandes figures patriarcales : Īšōʿyahb III (649-659), Simon VI (1504-1538) notamment. Toutefois, la référence liturgique de l’Église syro-orientale demeure le rit du couvent Mār-Gabriel-et-Mār-Abrāham de Mossoul, jusqu’au xxe siècle. Le lectionnaire qui fait l’objet de la présente étude se situe explicitement dans cette tradition ; il appartient à la série des livres liturgiques postérieurs à la réforme de Simon VI.

4Il s’agit d’un manuscrit en papier (320 × 218 × 22 mm) de 112 folios, en écriture syro-orientale, aujourd’hui conservé dans la communauté assyro-chaldéenne de la région parisienne. C’est madame Catherine Treccani, directrice de l’atelier de reliure Ars Libris à Écouen, qui a attiré mon attention sur ce livre et à qui je suis très reconnaissant de m’avoir permis de l’examiner. Véronique Desreumaux en a dessiné la reliure d’origine et a participé à sa description codicologique.

  • 3 . Amir Harrak, professeur à l’Université de Toronto, prépare la publication d’un catalogue de manus (...)
  • 4 . On peut supposer que ce nom s’explique étymologiquement par la forme Bēt-Lāhēh : cette dérivation (...)
  • 5 . Le village de B-Lāhēh ne figure pas dans les listes (p. 329 et 331) du district de Anzel (p. 328- (...)

5Nous pensons que la description exhaustive de ce manuscrit soigneusement mis en pages et confectionné au début du xviiie siècle, peut contribuer à l’histoire de la liturgie syro-orientale et à celle de la codicologie syriaque, d’autant plus que fort peu de manuscrits nestoriens ont été conservés jusque aujourd’hui3. Il a en effet été écrit en juin 1716 ap. J.-C. au temps du patriarche nestorien de Qočanes, mār Šemʿōn XIV Salomon à l’église Mar-Giwargīs de B-Lāhēh 4, dans la région d’Anzal, à l’ouest d’Urmia, dans le Kurdistan iranien, pour les besoins de cette église inconnue par ailleurs 5.

6C’est pourquoi nous en faisons hommage à Mgr Boutros Yousif, et à la communauté chaldéenne originaire d’Iraq et de Turquie résidant aujourd’hui dans notre pays.

A. Ḥudra des dimanches et fêtes (f. 1va-109va)

7Titre ܥܠ ܚܝܠܟ ܐܠܗܢ ܣܓܝܕܐ ܡܪܢ ܝܫܘܥ ܡܫܝܚܐ ܡܫܪܝܢܢ ܠܡܟܬܒ ܩܪ̈ܝܢܐ ܡܦܪ̈ܫܐ ܕܐܘܢܓܠܝܘܢ ܣܓܝܕܐ ܕܟܠܗܿ ܫܢ̄ܬܐ ܕܚܕܒ̈ܫ: ܘܕܥܐܕ̈ܐ ܡܪ̈ܢܝܐ ܘܕܕܘܟܪ̈ܢܐ ܕܩܕ̈ܝܫܐ ܐܝܟ ܛܟܣܐ ܕܕܝܪܐ ܥܠܝܬܐ ܕܡܪܝ ܓܒܪܝܠ ܕܥܠ ܓܢܒ ܡܘܨܠ܀ ܡܪܢ ܥܕܪܝܢܝ ܒܪ̈ܚܡܝܟ ܐܡܝܢ܀

8– 1. Premier dimanche de l’Annonciation (f. 1va-3rb)

Tit.ܩܕܡܝܬ ܕܚܕܒܫܒܐ ܩܕܡܝܐ ܕܣܘܼܒܪܐ

Antienne ܕܥܘܢ܏ܝܬܗ ܐܠܗܐ ܡܠܬܐ

Texte : Lc 1, 1-25.

9– 2. Premier vendredi de l’Annonciation : c’est la Commémoraison de mar Babai de Nisibe, de Jean et de tous leurs compagnons (f. 3rb)

Tit.ܕܥܪܘܒܬܐ܀ܐ܀ ܕܣܘܼܒܪܐ ܘܕܘܟܪܢܐ ܗܘܼ ܕܡܪܝ ܒܵܒܲܝ ܒܪ ܢܨܝ̈ܒܢܝܐ ܘܝܘܿܚܲܢܵܢ ܘܟܠܗܘܿܢ ܚܒܪ̈ܝܗܘܢ.

Aucun texte n’est indiqué

10– 3. Deuxième dimanche de l’Annonciation (f. 3rb-4vb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܒ ܕܣܒܪܐ

Antienneܕܥܘܢ܏ܝ ܐܪܙܐ ܪܲܒܵܐ

Texte : Lc 1, 26-56.

11– 4. Troisième dimanche de l’Annonciation (f. 5ra-6ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܠܬܐ ܕܣܘܒܪܐ

Antienne ܕܥܘܢ܏ܝܬܗ ܗܘܿ ܕܠܐ ܡܬܕܪܟ.

Texte : Lc 1, 57-80.

12– 5. Quatrième dimanche de l’Annonciation (f. 6ra-6vb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܐܪܒܥܐ ܕܣܘܒܪܐ

Antienneܕܥܘܢ܏ܝܬܗ ܨܡܚܐ ܕܡܼܢ ܐܒܵܐ.

Texte : Mt 1, 18-25.

13– 6. Fête de la Nativité de Notre-Seigneur (f. 6vb[ )

Tit.ܕܥܐܕܐ ܕܒܝܬ ܝܠܕܗ ܕܡܪܢ

Il ne reste que le premier mot de la lecture.

Texte : Lc 2, 1[-20] ; d’après le ms. Cambridge, Add. 1975, on est en droit de restituer cette péricope puisque le titre et le premier mot correspondent.

lacune de deux folios qui contenaient tout le texte et le début du texte suivant.

14– 7. [Premier dimanche après la Nativité] (f. ]7ra-7va)

Tit. manque

Texte : Mt 2, [1-12]13-20a.22-23.

On peut restituer le début de cette péricope d’après le ms. Cambridge, Add. 1975.

15– 8. Commémoraison de Mart Mariam (f. 7va)

Tit.ܕܘܟܪܢܐ ܕܡܪܬܝ ܡܪܝܡ

Renvoi :ܩܪܝ ܗܘܿ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕܒܫܐ܀ܒ܀ ܕܣܘܒܪܐ

c’est-à-dire Lc 1, 26-56.

16– 9. Commémoraison de l’été (f. 7va-8vb )

Tit. ܗܢܐ ܕܩܝܛܐ

Texte : Mt 1, 1-25 + Magnificat de Lc 1, 46 avec un renvoi à la fin de la lecture du 2e dimanche de l’Annonciationܘܐܩܦ ܘܐܡܿܪܸܬ ܡܪܝܡ. ܡܘܪܒܐ ܢܦܫܝ: ܚܙܝ ܒܩܪܝܢܐ ܕܚܕܒܫܒܐ܀ ܒ܀ܕܣܘܼܒܪܐ܀ܒܚܪܬܗ.

17– 10. Deuxième dimanche après la Nativité (f. 8vb-10va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܪܝܢ ܕܒܬܪ ܝܠܕܐ

Antienneܕܥܘܼܢܝܼܬܗ ܒܕܡܘܼܬ ܫܒܛܗ

Texte : Lc 2, 21-52

18– 11. Épiphanie (f. 10va-11vb)

Tit.ܕܥܐܕܐ ܕܕܢܚܗ ܕܡܪܢ܀

Texte : Mt 2, 21 - 3, 17.

19– 12. Commémoraison de saint Jean (Baptiste) (f. 11vb-12vb)

Tit. ܕܘܟܪܢܐ ܕܡܪܝ ܝܘܚܢܢ

Texte : Mc 6, 14-29 (avec l’addition des derniers mots de Mt 14, 12).

20– 13. Premier dimanche après l’Épiphanie (f. 12vb-14ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܒܬܪ ܕܢܚܐ

Antienneܕܥܘܢܝ: ܠܥܕܬܟ ܠܘܼܩܕܡ܀

Texte : Lc 4, 14-30.

21– 14. Commémoraison de Pierre et Paul (f. 14ra-15va)

Tit.܀ ܕܘܟܪܢܐ ܕܦܛܪܘܣ ܘܦܘܠܘܣ

Texte : Mt 16, 13-19 + Jn 21, 15-24.

22– 15. Deuxième dimanche après l’Épiphanie (f. 15va-16vb)

Tit.܀ ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܪܝܢ ܕܒܬܪ ܕܢܚܐ

Texte : Jn 1, 1-28 (il manque le tout dernier mot à cause de la lacune).

Lacune de 2 folios après le f. 16. D’après le ms. Cambridge, Add. 1975, et le calcul du nombre de lignes correspondantes, on peut supposer avec toute vraisemblance :

23[– 16. Commémoraison des Évangélistes]

[Mt 9, 35 – 10, 15]

24[– 17. Troisième dimanche après l’Épiphanie]

[Jn 1, 29-42]

25– 18. [Commémoraison de saint Étienne] (f. 17ra-18ra)

Tit. : devait se trouver immédiatement à la fin du folio précédent manquant.

Texte : Mt 11, 20-30+23, 29-33+37-39.

26– 19. Quatrième dimanche après l’Épiphanie (f. 18ra-19ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ܀ ܕ ܀ ܕܒܬܪ ܕܢܚܐ

Antienneܕܥܘܢܝ܊ ܫܒܼܝܼܚ ܗܘܼܐ ܘܦܐܸܐ

Texte : Jn 1, 43 – 2, 11.

27– 20. Commémoraison des docteurs grecs (f. 19ra-20rb)

Tit.ܕܘܟܪܢܐ ܕܡ̈ܠܦܢܐ ܝܘ̈ܢܝܐ

Texte : Mt 4,23 – 5, 19.

28– 21. Cinquième dimanche après l’Épiphanie (f. 20rb-21va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܗ: ܕܒܬܪ ܕܢܚܐ

Antienneܕܥܘܢܝܬܗ ܒܲܕܡܵܐ ܕܝܠܘܕ̈ܐ

Texte : Jn 2, 23 – 3, 31.

29– 22. Commémoraison des docteurs syriens (f. 21va-22va)

Tit.ܕܘܟܪܢܐ ܕܡܠܦ̈ܢܐ ܣܘܪܝܝܐ܀

Texte : Mt 16, 24 – 17, 9.

30– 23. Sixième dimanche après l’Épiphanie (f. 22va[)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ܀ܘ.. ܕܒܬܪ ܕܢܚܐ

Antienneܕܥܘܢܝ: ܠܟܼܘ ܡܫܲܒܿܚܝܢ

Texte : Jn 3, 22-29a[

Lacune de 2 folios après le f. 22.

31– 24. [Commémoraison d’un personnage] (f. ]23ra-23rb)

Titre manque

Texte : Mt [24, 45 - 25, 25a]. 25, 25b-30.

32– 25. Septième dimanche après l’Épiphanie (f. 23rb-24ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ܀ܙ܀ ܕܒܬܪ ܕܢܚܐ

Antienneܕܥܘܢܝܬܗ ܩܢܘܡ̈ܐ ܬܠܬܐ ܕܐܝܬܘܬܐ

Texte : Mt 7, 28 – 8, 13.

33– 28. Commémoraison des défunts (f. 24ra-25ra)

Tit.ܕܘܟܪܢܐ ܕܥܢܝ̈ܕܐ

Texte : Mt 25, 31-46.

34– 29. Huitième dimanche après l’Épiphanie (f. 25ra-25va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܚ܀ ܕܒܬܪ ܕܢܚܐ

Antienneܕܥܘܢܝ: ܥܒܼܪ ܠܹܗ ܛܠܠܗ ܕܢܡܘܿܣܐ.

Texte : Mc 1, 1-13.

35– 30. Vendredi des 40 martyrs (f. 25vb)

Tit.ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܐܪܒܥܝܢ ܣܗ̈ܕܐ.

Renvoi à la lecture du vendredi des confesseurs (= vendredi de la semaine sainte)

ܩܪܝ ܩܪܝܢܐ ܗܿܘ ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܡܘܕܝ̈ܢܐ

(Texte : )

Invocation du scribe : ܘܨܠܐ ܥܠ ܚܛܝܐ ܝܫܘܥ

36– 31. Dimanche de l’entrée dans le carême de Notre-Seigneur (f. 25vb-26va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܡܥܠܝ ܨܘܡܐ ܡܪܢܝܐ

Antienneܕܥܘܢܝ: ܡܪܝܐ ܥܕܬܟ ܦܪܝܩܸܬ.

Texte : Mt 3, 16 – 4, 11.

37– 32. Lundi de la première semaine du grand carême (f. 26va-27vb)

Tit.ܕܬܪܝܢܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ ܩܕܡܝܬܐ ܕܨܘܡܐ ܪܒܐ.

Texte : Mt 5, 17-37.

38– 33. Mardi de la première semaine du grand carême (f. 27vb-28rb)

Tit.ܕܬܠܬܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ. ܩܕܡܝܬܐ ܕܨܘܡܐ ܪܒܐ.

Texte : Mt 5, 38-48.

39– 34. Mercredi de la première semaine du grand carême (f. 28rb-29rb)

Tit.ܕܐܪܒܥܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ ܩܕܡܝܬܐ ܕܨܘܡܐ ܪܒܐ.

Texte : Mt 6, 1-18.

40– 35. Jeudi de la première semaine du grand carême (f. 29rb-30rb)

Tit.ܕܚܡܫܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ ܩܕܡܝܬܐ ܕܨܘܡܐ ܪܒܐ.

Texte : Mt 6, 19-34.

41– 36. Premier Vendredi du grand carême (f. 30rb-31ra)

Tit.ܕܥܪܘܒܬܐ ܩܕܡܝܬܐ ܕܨܘܡܐ ܪܒܐ.

Texte : Mt 7, 1-14.

42– 37. Deuxième dimanche du grand carême (f. 31ra-31vb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ܀ܒ܀ ܕܨܘܡܐ ܪܒܐ

Texte : Mt 7, 15-27.

43– 38. Deuxième vendredi du grand carême (f. 31vb-32va)

Tit.ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܬܪ̈ܬܝܢ ܕܨܘܡܐ ܪܒܐ.

Texte : Mc 11, 27 – 12, 12.

44– 39. Troisième dimanche du grand carême (f. 32vab[...)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܠܬܐ ܕܨܘܡܐ ܪܒܐ

Texte : Mt 20, 17-21a[28.

Lacune d’un folio après le f. 32 : d’après le ms. Cambridge Add. 1975, elle contient la fin de la lecture (jusqu’au verset 28) et le commencement de la lecture suivante (Mc 12, 13-34)

45– 40. [Troisième vendredi du grand carême] (f. ...]33ra-33va)

Tit. manque

Texte : Mc 12, [13-]21b-34.

46– 41. Quatrième dimanche du grand carême (f. 33va-35ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ܀ܕ܀ ܕܨܘܡܐ ܪܒܐ

Antienneܕܥܘܢܝܬܗ ܠܬܗܪܐ ܘܠܫܘܒܚܐ

Texte : Mt 21, 23-45.

47– 42. Lundi de la semaine de la mi-carême (f. 35ra-36ra)

Tit.ܕܬܪܝܢ ܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ ܡܨܥܝܬܐ ܕܨܘܡܐ ܪܒܐ

Texte : Jn 5, 1-18.

48– 43. Mardi de la semaine de la mi-carême (f. 36ra-37vb)

Tit.ܕܬܠܬ ܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ ܡܨܥܝܬܐ ܕܨܘܡܐ

Texte : Jn 5, 19-47.

49– 44. Mercredi de la mi-carême (f. 37vb-39ra)

Tit.ܕܐܪܒܥܒܫ: ܕܦܠܓܐ ܕܨܘܡܐ

Texte : Jn 6, 51-69.

50– 45. Jeudi de la mi-carême (f. 39ra-39vb)

Tit.ܕܚܡܫܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ ܡܨܥܝܬܐ ܕܨܘܡܐ.

Texte : Jn 7, 1-13.

51– 46. Quatrième vendredi de carême (f. 39vb-40vb[)

Tit.ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܐܪܒܥ ܕܨܘܡܐ.

Texte : Jn 7, 14-32[-36

Lacune d’1 folio après le f. 40 ; par comparaison avec le ms. Cambridge Add. 1975, elle contient la fin de la lecture 46 et le commencement de la lecture suivante (Jn 7, 37 – 8, 20)

52– 47. Cinquième dimanche de carême (f. 41ra-41va)

Tit. manque.

Texte : Jn 7, [37-] 50 – 8, 20.

53– 48. Cinquième vendredi de carême (f. 41va-43rb)

Tit.ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܚܡܫ ܕܨܘܡܐ.

Texte : Jn 8, 31-59.

54– 49. Sixième dimanche de carême (f. 43rb-44va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܫܬܐ ܕܨܘܡܐ

Antienneܕܥܘܢܝ: ܐܝܢܘ ܐܣܝܐ

Texte : Jn 9, 39 – 10, 21.

55– 50. Sixième vendredi de carême (f. 44va-46vb)

Tit.ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܫܬ ܕܨܘܡܐ.

Texte : Jn 11, 1-45.

56– 51. Septième dimanche de carême dit de Hosana (f. 46vb-48rb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܫܒܥ ܕܨܘܡܐ ܘܡܬܩܪܐ ܕܐܘܫܥܢܐ

Texte : Mt 20, 29 – 21, 22.

57– 52. Lundi de la dernière semaine de carême (f. 48rb-49va)

Tit.ܕܬܪܝܢܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ ܐܚܪܝܬܿܐ ܕܨܘܡܐ.

Texte : Jn 11, 47 – 12, 9.

58– 53. Mardi de la dernière semaine de carême (f. 49va-51rb)

Tit.ܕܬܠܬܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ ܐܚܪܝܬܿܐ ܕܨܘܡܐ.

Texte : Jn 12, 12-43.

59– 54. Mercredi de la dernière semaine de carême (f. 51rb-52ra)

Tit.ܕܐܪܒܥܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ ܐܚܪܝܬܿܐ ܕܨܘܡܐ.

Texte : Jn 13, 1-17.

60– 55. Jeudi de la semaine sainte (f. 52ra-53rb)

Tit.ܕܚܡܫܒܫܒܐ ܪܒܐ ܕܦܨܚܐ

Texte : Mt 26, 1-5.14-30.

61– 56. Nuit du vendredi de la Passion (f. 53rb-55vb)

Tit.ܕܠܠܝܐ ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܚܫܐ

Texte : Mt 26, 31-44 + Lc 22, 43-45 + Mt 26, 45-75.

(f. 56ra blanc)

62– 57. Jour du vendredi de la Passion (f. 56rb-59va)

Tit.ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܚܫܐ ܒܐܝܡܡܐ

Texte : Lc 22, 63 - 23, 12 ; Mt 27, 19 ; Lc 23, 13- 23 ; Mt 27, 24-25 ; Mt 27, 51-54 ; Jn 19, 23-42 ; Mt 27, 60b-61 ; Lc 23, 54-56.

(le modèle du ms. a pu comporter des folios inversés)

63– 58. Vêpres du samedi (f. 59vab)

Tit.ܕܪܡܫܐ ܕܫܒܬܐ

Texte : Mt 27, 62-66.

64– 59.Eucharistie du samedi saint (59vb-60vb)

Tit.ܕܐܪ̈ܙܐ ܕܫܒܬܐ ܪܒܬܐ

Texte : Mt 28, 1-20.

65– 60. Matin de la Résurrection (f. 60vb-61rb)

Tit.ܕܨܦܪܐ ܕܩܝܡܬܐ ܒܬܪ ܒܪܟܘ

Texte : Lc 24, 1-12.

66– 61. Dimanche de la Résurrection (f. 61rb-62va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܪܒܐ ܕܩܝܡܬܐ

Texte : Jn 20, 1-18.

67– 62. Lundi de la semaine des semaines (= lundi de Pâques) (f. 62va-64ra)

Tit.ܕܬܪܝܢܒܫܒܐ ܕܫܒܬ ܫܒ̈ܐ

Texte : Jn 14, 18 - 15, 15.

68– 63. Mardi de la semaine des semaines (= mardi de Pâques) (f. 64ra-65rb)

Tit.ܕܬܠܬܒܫܒܐ ܕܫܒܬ ܕܫܒ̈ܐ

Texte : Lc 24, 13-35.

69– 64. Mercredi de la semaine des semaines (= mercredi de Pâques) (f. 65rb-66va)

Tit.ܕܐܪܒܥܒܫܒܐ ܕܫܒܬ ܫܒ̈ܐ

Texte : Jn 15, 1-25.

70– 65. Jeudi de la semaine des semaines (= jeudi de Pâques) (f. 66va)

Tit.ܕܚܡܫܒܫܒܐ ܕܫܒܬ ܫܒ̈ܐ

Renvoi :ܩܪܝ ܗܘ ܕܐܘ̈ܢܓܠܣܛܐ

(Texte : Mt 9, 35 – 10, 15).

71– 66.Vendredi des confesseurs (f. 66va-67va)

Tit. ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܡܘܕܝܢ̈ܐ

Texte : Mt 10, 16-33.

72– 67.Dimanche nouveau (octave de Pâques) (f. 67va-68va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܚܕܬܐ

Texte : Jn 20, 19-31.

73– 68.Commémoraison de Mar Gīwargīs (f. 68va-69ra)

Tit.ܕܕܘܟܪܢܐ ܕܡܪܝ ܓܝܘܪܓܝܣ

Texte : Mt 10, 37-39 + 19, 27-30.

74– 69.Troisième dimanche de la résurrection (f. 69rb-70ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܠܬܐ ܕܩܝܡܬܐ

Antienneܕܥܘܢܝܬܗ ܡܢ ܒܬܪ ܩܒܘܪܬܟ

Texte : Jn 14, 1-14.

75– 70.Quatrième dimanche de la résurrection (f. 70ra-71ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܐܪܒܥܐ ܕܩܝܡܬܐ

Antienneܕܥܘܢܝܬܗ. ܨܠܝܒܐ ܐܨܛܠܒ

Texte : Jn 16, 16-33.

76– 71.Cinquième dimanche de la résurrection (f. 71ra-72ra)

Tit.ܕܚܕܒܫ̄ ܕܚܡܫܐ ܕܩܝܡܬܐ

Antienneܕܥܘܢܝܬܗ ܡܢ ܫܡܝܐ

Texte : Jn 21, 1-14.

77– 72.Sixième dimanche de la résurrection (f. 71ra-72ra)

Tit.ܕܚܕܒܫ̄ ܕܫܬܐ ܕܩܝܵܡ܊

Antienneܫܘܒܼܗܪܐ ܕܠܵܐ

Texte : Jn 17, 1-26.

78– 73.Fête de l’Ascension de Notre-Seigneur (f. 73va-74rb)

Tit.ܕܥܐܕܐ ܕܣܘܠܩܗ ܕܡܪܢ ܕܠܫܡܝܐ

Texte : Lc 24, 36-53.

79– 74.Dimanche après l’Ascension (f. 74rb-75rb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܒܬܪ ܣܘܠܩܐ

Antienneܕܥܘܢܝܬܗ. ܗܘ ܕܒܐܝܬܘܬܗ

Texte : Mc 16, 1-20.

80– 75.Dimanche de la Pentecôte (f. 75rb-76rb)

Tit.ܕܚܕܒܫ̄ ܕܦܢܛܩܘܣ̈ܛܐ

Texte : Jn 14, 15-17.25-26+15, 26 – 16, 15.

81– 76.Vendredi d’or (f. 76rb-77vb)

Tit.ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܕܗܒܐ

Texte : Lc 7, 1-23.

82– 77.Deuxième Dimanche des apôtres (f. 77vb-79ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܪܝܢ ܕܫܠܝ̈ܚܐ

Antienneܕܥܘܢܝܬܗ.ܟܠ ܡܕܡ ܣܥܿܪ

Texte : Lc 7, 31-50.

83– 78.Troisième dimanche des apôtres (f. 79ra-80ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܠܬܐ ܕܫܠܝ̈ܚܐ ܕܥܘܢܝ܊.

Antienneܟܗܢܘܬܐ ܕܒܝܬ ܐܗܪܘܢ.

Texte : Lc 10, 23-42.

84– 79.Quatrième dimanche des apôtres (f. 80ra-82ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܐܪܒܥܐ ܕܫܠܝ̈ܚܐ ܕܥܘܢܝ܊.

Antienneܡܪܝܐ ܟܕ ܟܸܢܫܐ.

Texte : Lc 6, 12-46.

85– 80.Cinquième dimanche des apôtres (f. 82ra-83rb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܚܡܫܐ ܕܫܠܝ̈ܚܐ ܕܥܘܢܝ܊.

Antienneܪܘܚܐ ܩܕܝܫܐ.

Texte : Lc 12, 16-34.

86– 81. . Sixième dimanche des apôtres (f. 83rb-84rb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܫܬܐ ܕܫܠܝ̈ܚܐ ܕܥܘܢܝ܊.ܡܪܢܝܫܘܥ.

Texte : Lc 12, 57 – 13, 17.

87– 82..Septième dimanche des apôtres (f. 84va-85rb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܫܒܥܐ ܕܫܠܝ̈ܚܐ ܕܥܘܢܝ܊.ܪܘܚܐ ܦܪܩܠܛܐ.

Texte : Lc 13, 22-35.

88– 83.Dernier vendredi du septénaire des apôtres (f. 85rb-86rb)

Tit.ܕܥܪܘܒܬܐ ܕܫܘܠܡ ܫܒܘܥܐ ܕܫܠܝ̈ܚܐ

Texte : Mt 10, 37 – 11, 15.

89– 84.Dernier dimanche du septénaire des apôtres et premier de l’été (f. 86va-87rb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܫܘܠܡ ܫܒܘܥܐ ܕܫܠܝ̈ܚܐ ܘܩܕܡܝܐ ܕܩܝܛܐ ܘܗܘ ܢܘܼܣܵܪܕܐܝܠ

Texte : Lc 14, 1-14.

90– 85.Deuxième dimanche de l’été (f. 87rb-89ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܪܝܢ ܕܩܝܛܐ ܕܥܘܢܝ܊.ܡܪܝܐ ܠܐ ܡܢ

Texte : Lc 15, 4-32.

91– 86.Troisième dimanche de l’été (f. 89ra-91ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܠܬܐ ܕܩܝܛܐ ܕܥܘܢܝ܊.ܒܬܪܥܐ ܕܫܘܠܡܐ

Texte : Jn 9, 1-38.

92– 87.Quatrième dimanche de l’été (f. 91ra-92rb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܐܪܒܥܐ ܕܩܝܛܐ ܕܥܘܢܝ܊.ܚܘܼܢܲܝܢܝ ܡܪܝ ܐܝܟ

Texte : Mc 7, 1-23 + 7, 16.

93– 88.Cinquième dimanche de l’été (f. 92rb-93vb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܚܡܫܐ ܕܩܝܛܐ ܕܥܘܢܝ܊.ܦܘܡ̈ܐ ܡܠܝ̈ܠܐ.

Texte : Lc 16, 19 - 17, 10.

94– 89.Sixième dimanche de l’été (f. 93vb-94va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܫܬܐ ܕܩܝܛܐ ܕܥܘܢܝ܊.ܥܘܡܪܐ ܕܡܠܐ.

Texte : Lc 17, 5-19.

95– 90.Septième dimanche de l’été (f. 94va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܫܒܥܐ ܕܩܝܛܐ ܕܥܘܢܝ܊.ܦܘܫܝ ܡܟܝܠ.

Renvoi : ܟܬܝܒ ܒܬܠܬܒܫܒܐ ܕܒܥܘܬܐ ܕܢܝܢ̈ܘܝܐ.

96– 91.Premier dimanche d’Élie (f. 94va-95va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܩܕܡܝܐ ܕܐܠܝܐ ܕܥܘܢܝ܊.ܠܒܝܫܘܬ ܩܫܝܘܬܗ.

Texte : Lc 18, 35 – 19, 10.

97– 92.Deuxième dimanche d’Élie (f. 95va-96vb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܪܝܢ ܕܐܠܝܐ. ܕܥܘܢܝ܊.ܒܟܘܪܣܝ ܕܝܢܟ

Texte : Mt 13, 1-8.

98– 93.Troisième dimanche d’Élie (f. 96vb-98ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܠܬܐ ܕܐܠܝܐ. ܕܥܘܢܝܬܗ.ܪ̈ܓܝܓܬܗ

Texte : Mt 13, 24-43.

99– 94.Fête de la Croix (f. 98ra)

Tit.ܕܥܐܕܐ ܕܨܠܝܒܐ.

Renvoi : ܟܬܝܒ ܒܬܠܬܒܫܒܐ ܕܫܒܬ ܫܒ̈ܐ

(c’est-à-dire Lc 24, 13-35)

100– 95.Quatrième dimanche d’Élie (f. 98ra-99va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܐܪܒܥܐ ܕܐܠܝܐ. ܕܥܘܢܝܬܗ.ܩܕܡ ܨܠܝܒܘܬܟ

Texte : Mt 4, 12 – 5, 16.

101– 96.Cinquième dimanche d’Élie (f. 99va-100va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܚܡܫܐ ܕܐܠܝܐ. ܕܥܘܢܝ܊.ܠܐ ܡܨܐ ܦܘܡܐ

Texte : Mt 17, 14-27.

102– 97.Sixième dimanche d’Élie (f. 100va-101va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܫܬܐ ܕܐܠܝܐ. ܕܥܘܢܝ܊.ܢܦܫ ܕܘܝܬܐ

Texte : Mt 15, 21-38.

103– 98.Septième dimanche d’Élie (f. 101va-102vb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܫܒܥܐ ܕܐܠܝܐ. ܕܥܘ:.ܡܿܢ ܠܐ ܢܟܪܐ

Texte : Mt 18, 1-18.

104– 99.Premier dimanche de Moïse (f. 102vb-103va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܩܕܡܝܐ ܕܡܘܫܐ. ܕܥܘ:.ܒܕܡܘܬ ܨܠܡܐ

Texte : Mt 20, 1-16+16b (22, 14).

105– 100.Deuxième dimanche de Moïse (f. 103va-104ra)

Tit.[ܕܚܕܒܫ‍[ܒܐ ܕܬܪܝܢ [ܕܡܘܫܐ. ܕ]ܥܘ܊.[ܠܟܘ...]

Texte : Lc 8, [40-41]42-48. (le début manquant est restitué d’après le ms. Cambridge Add. 1975.)

106– 101.Troisième dimanche de Moïse (f. 104ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܠܬܐ ܕܡܘܫܐ. ܕܥܘ܊.ܟܕ ܠܟ ܣܓܕܢܐ܀

Renvoi : ܟܬܝܒ ܒܬܪܝܢܒܫܒܐ ܕܦܠܓܬܐ ܕܨܘܡܐ

Texte : c’est-à-dire Jn 5, 1-18.

107– 102.Quatrième dimanche de Moïse (f. 104ra-106ra)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܐܪܒܥܐ ܕܡܘܫܐ. ܕܥܘܢܝܬܗ ܡܼܢ ܝܘܩܪܗ.

Texte : Jn 4, 1-42.

108– 103.Premier dimanche de la consécration de l’église (f. 106ra-106va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܩܕܡܝܐ ܕܩܘܼܕܵܫ ܥܕܬܐ.

Texte : Mt 16, 13-19+21, 12-13a.

109– 104.Deuxième dimanche de la dédicace (de l’église) (f. 106va-107vb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܪܝܢ ܕܡܥܠܬܐ ܕܥܘܢܝܬ: ܠܥܕܬܟ ܠܘܩܕܡ.

Texte : Mt 12, 1-21.

110– 105.Troisième dimanche (de la dédicace) de l’église (f. 107vb-108rb)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܬܠܬܐ ܕܥܕܬܐ ܕܥܘܢܝܬܗ. ܡܐ ܫܒܝܚ ܡܫܟܢܟ.

Texte : Jn 2, 12-22.

111– 106.Quatrième dimanche (de la dédicace) de l’église (f. 108rb-109va)

Tit.ܕܚܕܒܫܒܐ ܕܐܪܒܥܐ ܕܥܕܬܐ ܕܥܘܢܝܬܗ. ܐܘܕܝ ܐܘ ܥܕܬܐ.

Texte : Mt 22, 41 – 23, 12.16-22.

Expl. du ḥudrā (f. 109va) :

ܫܠܡ ܒܥܘܼܕܪܢ ܡܪܢ ܐܘܢܓܠܝܘܢ ܣܓܝܕܐ ܕܩܪ̈ܝܢܐ ܡܦܪ̈ܫܐ ܕܚܘܕܪܐ ܕܟܠܗܿ ܫܢܬܐ ܐܝܟ ܛܟܣܐ ܡܵܘܨܠܵܝܵܐ.

B. Lectionnaire du gazza (f. 109va-110ra)

Tit. ܬܘܒ ܩܪ̈ܝܢܐ ܕܓܙܐ .

– 1. Pour l’ordination des évêques (f. 109va)

Tit.ܩܕܡܝܬ ܕܣܝܡܝܕܐ ܕܐܦܣܩܘܦܐ

Renvoi : ܟܬܝܒ ܒܕܘܟܪܢܐ ܕܒܝܬ ܦܛܪܘܣ ܘܦܘܠܘܣ.

Texte : celui de la commémoraison de Pierre et Paul : Mt 16, 13-19 + Jn 21, 15-24.

112– 2. Pour la réception de l’évêque par le catholicos (f. 109vb)

Tit. ܕܟܕ ܡܫܬܡܠܐ. ܐܦܣܩܘܦܐ ܡܼܢ ܩܬܘܠܝܩܐ

Renvoi ܟܬܝܒ ܒܚܕܒܫܒܐ ܕܫܬܐ ܕܩܝܛܐ. limité à ܕܡܕܡ ܕܚܝܒܝܢ ܗܼ̄ܘܝܢ

Texte : c’est-à-dire Lc 17, 5-10

113– 3. Lorsque l’évêque est ordonné et qu’il monte pour lire (f. 109vb)

Tit.ܕܟܕ ܡܬܬܣܝܡ ܐܦܣܩܘܦܐ ܘܣܠܩ ܗܘ ܕܢܩܪܐ

Renvoi : ܩܪܝ ܡܢ ܩܪܝܢܐ ܕܬܪܝܢܒܫܒܐ. ܕܫܒܬ ܫܒ̈ܐ limité

Texte : c’est-à-dire Jn 15, 1-15.

114– 4. Réception de l’évêque ou du métropolite dans sa région (f. 109vb)

Tit.ܕܟܕ ܡܬܩܒܠ ܐܦܣܩܘܦܐ ܐܘ ܡܝܛܪܦܘܠܝܛܐ ܒܐܬܪܗ

Renvoi : ܩܪܝ ܡܢ ܩܪܝܢܐ ܕܚܕܒܫܒܐ. ܕܫܬܐ ܕܨܘܡܐ limité

Texte : c’est-à-dire Jn 10, 1-16.

115– 5. Ordination des diacres (f. 110ra)

Tit.ܕܟܕ ܡܬܬܣܝܡܝܢ. ܡܫܡ̈ܫܢܐ

Renvoi : ܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕܒܫܒܐ ܩܕܡܝܐ ܕܕܢܚܐ.

Texte : c’est-à-dire Lc 4, 14-30.

C. Lectionnaire des prières pour diverses situations (f. 110ra-110rb)

Tit. ܬܘܒ ܩܪ̈ܝܢܐ ܕܒܥܘܬܐ

116– 1. En cas de manque de pluie (f. 110ra)

Tit. ܕܒܨܝܪܘܬ ܡܛܪܐ

Renvoi :ܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕܒܫܒܐ ܕܫܬܐ ܕܫܠܝܚ̈ܐ

Texte : c’est-à-dire Lc 12, 57 – 13, 17.

117– 2. En cas de famine (f. 110ra)

ܕܟܕ ܗܘܐ ܟܦܢܐ

Renvoi :ܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕܒܫܒܐ ܕܫܬܐ ܕܐܠܝܐ

Texte : c’est-à-dire Mt 15, 21-38.

118– 3. En cas de tremblement de terre (f. 110ra)

ܕܟܕ ܗܘܐ ܙܘܥܐ

Renvoi :ܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܕܘܟܪܢܐ ܕܡܪܝ ܐܣܛܦܢܘܣ

Texte : c’est-à-dire Mt 11, 20-30+23, 29-33+37-39.

119– 4.Lorsque manquent à l’église la farine et la boisson (f. 110rb)

Titre : ܕܟܕ ܡܬܟܠܐ ܣܡܝܕܐ ܘܢܘܩܝܐ ܡܢ ܥܕܬܐ

Renvoi :ܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕ ܒܫܒܐ ܕܫܘܠܡ ܫܒܘܥܐ ܕܫܠܝܚ̈ܐ

Texte : c’est-à-dire Lc 14, 1-14.

120– 5. En cas de vol des ustensiles liturgiques (f. 110rb)

Titre : ܕܟܕ ܡܬܓܢܒܝܢ ܡܐܢ̈ܐ ܡܢ ܥܕܬܐ

Renvoi :ܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܬܪܝܢ ܒܫܒܐ ܐܚܪܝܐ ܕܨܘܡܐ

Texte : c’est-à-dire Jn 11, 47 – 12, 9.

D. Lectionnaire des prières pour les défunts (f. 110rb-110vb)

Tit. ܬܘܒ ܩܪ̈ܝܢܐ ܕܥܠ ܥܢܝ̈ܕܐ

121– 1. Pour les catholicoï (f. 110rb)

Tit.ܩܕܡܐܝܬ ܕܥܠ ܩܬܘܠܝܩ̈ܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕ ܦܪܨܘܦܐ.

Texte : c’est-à-dire Mt 24, 45 - 25, 30.

122– 2. Pour le métropolite (f. 110rb)

Tit.ܕܥܠ ܡܝܛܪܦܘܠܝܛܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܥܪܘܒܬܐ ܕܫܘܠܡ ܫܒܘܥܐ ܫܠܝ̈ܚܐ.

Texte : c’est-à-dire Mt 10, 37 – 11, 15.

123– 3. Pour les évêques (f. 110rb)

Tit.ܕܥܠ ܐܦܣܩ̈ܘܦܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܥܪܘܒܼܬܐ ܕܬܪ̈ܬܝܢ ܕܨܘܡܐ.

Texte : c’est-à-dire Mc 11, 27 – 12, 12.

124– 4. Pour les docteurs (f. 110va)

Tit.ܕܥܠ ܡܠܦܢ̈ܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܕܘܟܪܢ ܡ̈ܠܦܢܐ ܝܘ̈ܢܝܐ.

Texte : c’est-à-dire Mt 4, 23 – 5, 19.

125– 5. Pour les prêtres (f. 110va)

Tit.ܕܥܠ ܩܫܝܫ̈ܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܬܠܬܒܫܒܐ ܕܫܒܬܐ ܡܨܥܝܬܐ ܕܨܘܡܐ.

Texte : c’est-à-dire Jn 5, 19-47.

126– 6. Pour les moines et les supérieurs de couvents (f. 110va)

Tit.ܕܥܠ ܝܼܚܝܕ̈ܝܐ ܘܪ̈ܫܝ ܥܘܡܪ̈ܐ

127Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕܒܫܒܐ ܕܒܕܡܘܬ ܨܠܡܐ

Texte : c’est-à-dire du premier dimanche de Moïse Mt 20, 1-16 + 16b (22, 14).

128– 7. Pour les diacres (f. 110va)

Tit.ܕܥܠ ܡܫܡܫ̈ܢܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕܒܫܒܐ ܓ܀ܕܨܘܡܐ

Texte : c’est-à-dire Mt 20, 17-28.

129– 8. Pour les membres de l’église (f. 110va)

Tit.ܕܥܠ ܒܢ̈ܝ ܥܕܬܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܥܪܘܒܬܐ ܕܫܬܼ ܕܨܘܡܐ.

Texte : c’est-à-dire Jn 11, 1-45.

130– 9. Pour les fidèles (f. 110va)

Tit.ܕܥܠ ܡܗܝ̈ܡܢܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܥܪܘܒܬܐ ܕܥܢܝ̈ܕܐ

Texte : c’est-à-dire Mt 25, 31-46.

131– 10. Pour les jeunes gens (f. 110va)

Tit.ܕܥܠ ܥܠܝܡ̈ܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܥܪܘܒܬܐ ܕܕܗܒܐ.

Texte : c’est-à-dire Lc 7, 1-23.

132– 11. Pour les femmes de l’ordre (110vb)

Tit.ܕܥܠ ܒ̈ܢܬܸ ܩܝܵܡܵܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܝܕܝܢ ܬܕܡܐܿ ܡܠܟܘܬܐ ܕܫܡܝܐ ܠܥܣܪ ܒ̈ܬܘܠܢ. ܥܕ ܕܠܐ ܝܕܥܝܢ ܐܢܬܘܢ ܠܝܡܐ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕ ܦܪܨܘܦܐ

Texte : c’est-à-dire Mt 25, 1-13.

133– 12. Pour les vieillardes (110vb)

Tit.ܕܥܠ ܢܸܫܹ̈ܐ ܣܒ̈ܬܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܒܚܕܒܫܒܐ ܕܬܪܝܢ ܕܫܠܝ̈ܚܐ.

Texte : c’est-à-dire Lc 7, 31-50

134– 13. Pour les femmes vertueuses (110vb)

Tit.ܕܥܠ ܢܸܫܹ̈ܐ ܡܝܬܪ̈ܬܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕܒܫܒܐ ܕܬܠܬܐ ܕܫܠܝ̈ܚܐ

Texte : c’est-à-dire Lc 10, 23-42.

135– 14. Pour les enfants (110vb)

Tit.ܕܥܠ ܛܠ̈ܝܐ

Renvoiܩܪܝ ܗܿܘ ܕܟܬܝܒ ܒܚܕܒܫ: ܕܫܒܥܐ ܕܐܠܝܐ.

Texte : c’est-à-dire Mt 18, 1-18.

Explicit général du manuscrit (f. 110vb-111ra) :

136ܫܠܡ ܒܥܘܕܪܢ ܡܪܢ ܟܬܒܐ ܡܚܝܢܐ ܕܩܪ̈ܝܢܐ ܡܦܪ̈ܫܐ ܕܐܘܢܓܠܝܘܢ ܩܕܝܫܐ ܕܡܬܩ̄ܪܝܢ ܒܓܠܝܠܐ ܕܟܠܗܿ ܫܢ̄ܬܐ ܒܚܕܒܫܒܐ ܘܥܐܕ̈ܐ ܘܕܘܟܪ̈ܢܐ ܐܝܟ ܛܟܣܐ ܬܒܝܠܝܐ ܕܕܝܪܐ ܥܠܝܬܐ ܕܡܬܩ̄ܪܐ ܒܥ̈ܕܬܐ ܕܡܘܨܠ܀ ܫܘܒܚܐ ܠܐܒܐ ܘܠܒܪܐ ܘܠܪܘܚܐ ܕܩܘܕܫܐ. ܗܫܐ ܘܒܟܠܙܒܢ ܘܠܥܠܡ

137« Est fini avec l’aide de Notre-Seigneur ce vivifiant livre des lectures du saint Évangile, lues toute l’année, pour les dimanches, les fêtes et les mémoires, selon l’ordo universel du couvent supérieur, lu dans les églises de Mossoul. Gloire au Père, au Fils et à l’Esprit-Saint, maintenant et en tout temps. »

Description codicologique :

138Support : Papier vergé assez épais (0,22 mm), de couleur blanc sale ; trame : 20 vergeures horizontales pour 30 mm, écartement des fils de chaîne : 30 mm, pâte assez homogène, avec parfois quelques concentrations ; filigrane : croix à tête tréflée, dont le bras gauche porte un A (à cheval sur un fil de chaîne) et dont le bras droit porte un Omega vertical dont la courbe inférieure se termine par un petit rond : f. 4, 10, 11, 15, 29, 30, 33, 48, 51, 52, 62, 74, 75, 93, 97, 99, 100, 107 ; trelune horizontal décroissant au f. 112. – encres noire au carbone et cinabre – état de conservation satisfaisant ; la plupart des feuillets sont tachés par une tache brune d’humidité dans la partie inférieur ; au f. 68, une déchirure dans la marge inférieure ; le f. 103 est amputé d’une bonne partie de son coin extérieur inférieur, qui affecte les deux tiers des col. rb et va ; lacunes : il manque 2 folios avant le f. 1 et après le f. 6 ; il manque 2 folios après le f. 16 et le f. 22 ; il manque 1 folio après le f. 32 et le f. 40 – 112 folios non foliotés ; f. 56ra, 112rb et 112vab blancs – 11 cahiers de 10 folios sauf le cahier XII, de 12 folios ; les cahiers I, III et V sont défectueux : au cahier I, il manque les deux premiers bifolios; au cahier III, il manque les 2 premiers bifolios ; au cahier V, il manque le premier bifolio.

139Dimensions de la page : 320 × 220 mm – mise en pages : 2 colonnes (chacune 245 × 75 mm), de 20 lignes – interligne : 12 mm – intercolonnement : 6 mm – empagement : 245 × 155 mm – marges : 20 mm (sup.), 55 (inf.), 25 (int.), 40 (ext.) – pas de réglure visible ; la mise en pages est assurée par un cadre d’empagement formé d’un double filet rouge et l’encadrement de chaque colonne par un filet rouge.

140Travail d’écriture : écriture syro-orientale épaisse ; hauteur moyenne du module des lettres : 5-6 mm ; plus petite lettre : ܚ 3 mm ; plus grandes lettres : ܠ et ܬ 10 mm – vocalisation systématique par points-voyelles fins – points diacritiques (pronoms affixes, participes actifs) – ponctuation phrastique complexe : pasuqa, šwaye, taḥtaye, ʿelaye, accent supérieur, accent inférieur, quadruple point en losange de fin de paragraphe – justification régulière par allongement des liaisons des dernières lettres et par extension des espaces entre les mots – titres et sous-titres rubriqués – ajouts par le scribe, en marge, de mots oubliés aux f. 7r, 33r, 43r, 70r, 81r, 85r – présence de petites lettres interlinéaires (ܐ et ܒ) au f. 4r sans qu’on perçoive à quoi elles correspondent – décors : un bandeau en tresse noire au f. 25v (marque l’entrée en carême) ; titres en grosses lettres rouges ou noires et en lettres évidées aux f. 6v (Nativité), 10v (Épiphanie), 52r (Pâques) – les signatures de cahiers, par lettres-chiffres syriaques en noir, sont accostées à droite et à gauche d’un nœud de Salomon muni de quatre pointes – marque de folios : le traditionnel signe 3 points / 1 point dans le coin supérieur droit de chaque page – absence de titre courant – aucune réclame.

141Reliure arabe ; la couvrure a presque totalement disparu, hormis un lambeau de toile auquel est encore accroché une tranchefile syriaque en trois tresses, brodée bicolore vert et jaune ; ais de bois, d’épaisseur 10 mm ; le verso qui avait été cassé à son extrémité sur toute sa longueur, a été réparé par des ficelles de serrage ; au recto, quatre petits trous disposés deux par deux sont des traces d’un fermoir ; les contreplats conservent la trace du repli de la couvrure.

Histoire du manuscrit

Colophon (f. 111ra-112ra) 

ܐܫܬܠܡ ܗܟܝܠ ܘܐܣܬܝܟ ܟܬܒܐ ܗܢܐ ܡܠܐ ܚ̈ܝܐ. ܘܣܝܡܬܐ ܪܘܚܢܝܬܐ ܘܫܦܝܥܬܸ ܛܘ̈ܒܐ. ܒܫܢܬ ܬܪܝܢ ܐܠܦܝ̈ܢ ܘܥܣܪܝܢ ܘܫܒܥܐ ܫܢ̈ܝܢ ܒܕܝܘ̈ܢܝܐ.. ܒܝܪܚܐ ܒܪܝܟܐ ܚܙܝܪܢ. ܟܛ܀ ܒܗ: ܒܝܘܡ ܥܪܘܒܬܐ ܘ:ܕܫܠܝܚ̈ܐ ܒܝܘ̈ܡܝ ܪܥܝܐ ܥܝܪܐ ܘܚܦܝܛܐ. ܡܕܒܪ ܠܥܢ̈ܗ ܡܠܝܠܬܐ ܕܡܫܝܚܐ. ܐܒܐ ܕܐܒ̈ܗܬܐ. ܘܪܫ ܥ̈ܠܠܢܐ ܘܪ̈ܥܘܬܐ. ܡܫܚ ܟܘܡܪ̈ܐ ܘܡܦܠܓ ܟܟܪ̈ܐ. ܘܩܛܪ ܩܡܪ̈ܐ. ܢܛܪ ܕܘܟܬܗ ܕܡܫܝܚܐ ܡܪܢ ܒܐܪܥܐ ܒܥܕܬܐ ܕܡܝ̈ܘܬܐ. ܐܒܘܢ ܩܕܝܫܐ ܘܛܘܒܬܢ ܒܟܠ ܡ݅ܪܝ ܫܡܥܘ݅ܢ ܩܬܘ݅ܠܝܩܐ ܦܛܪܝܪܟܝܣ ܕܡܕܢ̱ܚܐ. ܘܕܟܠ ܣܘ̈ܦܐ ܬܒܝ̈ܠܝܐ ܕܬܪ̈ܝܨܝ ܫܘܒܚܐ ܒܦܣܩܐ: ܢܘܪܟ ܡܪܝܐ ܫܢܝ̈ ܚܝܘ̈ܗܝ. ܘܢܡܬܘܚ ܚܒܠ ܝܘܡܘ̈ܗܝ. ܒܙܟܘ ܘܚܘܠܡܢܐ ܘܫܘܒܚܐ ܘܗܕܪ̈ܐ ܘܢܨܚܢܐ ܐܡܝܢ. ܐܬܟܬܒ ܕܝܢ ܟܬܒܐ ܗܢܐ ܒܩܪܝܬܐ ܒܪܝܟܬܐ ܘܡܒܪܟܬܐ ܒܠܵܗܹܗ ܕܒܐܬܪܐ ܒܪܝܟܼܐ ܘܡܒܪܟܐ ܐܲܢܙܲܠ܀ ܬܚܝܬ ܡܛܠܬܗ ܕܢܨܝܚ ܒܢܨܝ̈ܚܐ. ܘܙܪܝܼܙ ܒܐܬܠܝ̈ܛܐ ܡܪܝ ܓܝܼܘܲܪܓܝܼܣ ܣܗܕܐ ܢܨܝܚܐ. ܨܠܘܬܗ ܠܓܼܘܐ ܕܡܗܝ̈ܡܢܐ ܐܡܝܢ܀ ܟܬܒ ܕܝܢ ܘܚܒܿܠ ܘܛܪܛܫ ܠܛܪ̈ܦܐ ܗܠܝܢ ܐ̄ܢܫ ܡܚܝܠܐ ܘܚܛܝܐ ܘܬܚܘܒܐ ܘܕܘܝܐ ܘܡܣܟܢܐ ܘܫܝܛܐ ܘܡܣ̱ܠܝܐ ܘܒܣܝܪܐ ܘܣܘܼܠܐܢܐ. ܘܚܠܫܐ ܘܡܛܘܫܐ ܘܡܛܦܠܐ ܒܟܠ ܣܢܝܘ. ܕܫܡܗ ܕܝܢ ܠܐ ܙܕܿܩ ܕܢܬܟܬܒ ܒܓܘ ܟܬܒ̈ܐ ܩܕ̈ܝܫܐ ܡܛܠ ܥܒܕ݅ܘܗܝ ܫܟܝܪ̈ܐ. ܘܐܢ ܒܥܿܐ ܐܢ̄ܬ ܠܡܕܥ ܫܡ ܕܘܝܘܬܗ ܘܫܝܛܘܬܗ: ܗܿܢܘ ܕܝܢ: ܩܫܝܫܐ ܝܫܘܥ: ܕܬܘܟܘ̈ܗܝ ܒܪ ܡܗܝܡܢܐ ܚܸܕܪܹܫܵܐ ܒܪ ܡܢܝܚܐ ܐܘܿܫܵܥܢܵܐ ܒܫܡܐ ܕܝܢ ܩܫܝܫܐ ܒܥܒ݅ܕܐ ܕܝܢ ܣܪܝܩܐ ܘܣܦܝܩܐ. ܘܪܚܝܩܐ ܡܼܢ ܥܡܠܐ ܘܕܘܒܪܐ ܕܠܗ ܐܬܩܪܝ ܐܝܟ ܕܪܚܝܼܩܐ ܡܕܢܚܐ ܡܼܢ ܡܥܪܒܐ. ܘܓܪܒܝܐ ܡܼܢ ܬܲܝܡܢܐ. ܀ ܐܡܝܢ. ܒܥܢܐ ܡܢ ܡܿܢ ܕܦܠܿܓ ܒܩ̈ܠܦܐ ܗܠܝܢ ܕܐܢ ܡܫܟܿܚ ܦܘܕܐ ܐܘ ܛܥܘܢܐ ܐܘ ܒܘܨܪܐ ܡܕܡ. ܠܐ ܢܫܡܪ ܥܠܝ ܠܘ̈ܛܬܐ ܘܨܘ̈ܚܝܬܐ ܡܛܠ ܕܠܘ ܡܼܢ ܡܗܡܝܢܘܬܐ ܓܕܫܬܢܝ ܗܕܐ ܐܠܐ ܡܼܢ ܡܚܝܠܘܬܐ ܕܢܩܝܦܐ ܠܟܝܢܝ ܚܠܫܐ ܐܠܐ ܚܠܦ ܠܘ̈ܛܬܐ ܕܡܼܢ ܒܝ̈ܫܐ ܐܢܝܢ ܢܐܡܪ ܒܘܪ̈ܟܬܐ ܕܡܼܢ ܡܫܝܚܐ ܐܝܬܝܗܝܢ ܕܐܦ ܗܘܿ ܕܡܢܗ ܢܦܩ̈ܢ ܢܫܬܿܘܹܐ ܠܕܘܟܪܢܐ ܕܡܢܗܝܢ ܐܡܝܢ܍܀܍܀ ܡܢ ܕܠܐ ܪܚܿܡ ܠܡܪܢ ܝܫܘܥ ܡܫܝܚܐ ܢܗܘܐ ܚܪܡ ܒܫܡܝܐ ܘܒܐܪܥܐ ܐܡܝܢ ܒܪܝܟ ܐܠܗܐ ܠܥܠܡ ܘܡܫܒܿܚ ܫܡܗ܀ ܠܕܪܕܪܕܪܝܢ:

« Ce livre plein de vie, trésor spirituel et d’abondants bienfaits a donc été achevé et terminé en l’an deux mil vingt-sept, années des Grecs, au mois béni de ḥaziran, le 29, le 6e vendredi des apôtres, aux jours du pasteur vigilant et diligent, administrateur du troupeau humain du Christ, père des pères, chef des pasteurs et des bergers, onction des prêtres et répartisseur des talents, nœud des ceintures, gardien du lieu du Christ Notre-Seigneur sur la terre dans l’Église des mortels, notre saint Père et bienheureux en tout Mar Šemʿōn catholicos patriarche de l’Orient et de tous les confins de la terre habitée des orthodoxes – que le Seigneur prolonge les années de sa vie et étende la série de ses jours dans la victoire, la santé, la gloire, la magnificence et l’éclat, Amin.
Ce livre a donc été écrit dans le village béni et digne de bénédiction de B-Lāhēh, dans la région bénie (f. 111
v) et digne de bénédiction d’Anzal. Sous l’abri de l’éclatant parmi les éclatants et vaillant parmi les athlètes, Mar Gīwargīs, l’éclatant martyr – sa prière soit au sein des fidèles. Amin.
A écrit, corrompu et taché ces pages, un homme faible, pécheur, infirme, misérable, pauvre, indigne, exécrable, vil, abominable, infortuné, souillé, pollué de toute laideur, dont le nom n’est pas digne d’être écrit dans les livres saints à cause de ses œuvres déshonorantes. Si tu demandes à connaître le nom de sa misère et de son indignité, le voici donc : le prêtre Išoʿ misérable fils du fidèle Ḥedrēšā fils de feu Ōšāʿnā, prêtre de nom donc, mais en œuvre, démuni et vain, loin de l’ascèse et de la conduite vertueuse à laquelle il a été appelé, comme est éloigné l’orient de l’occident et le septentrion du midi. Amin.
Je prie celui qui partage ces pages, s’il trouve une faute, une erreur ou un défaut quelconque, qu’il ne m’en accable pas de malédictions ni d’invectives, puisque ce n’est pas par négligence que je les ai commis, mais par la faiblesse inhérente à ma nature fragile ; au lieu des malédictions provenant des mauvais, qu’il dise les bénédictions provenant du Christ, car de Lui elles dérivent ; que nous soyons dignes de mémoire à cause d’elles. Amin .
Celui qui n’aime pas Notre-Seigneur Jésus-Christ, qu’il soit anathème au ciel et sur terre. Amin. Béni soit Dieu à jamais et béni soit son nom, pour les générations des générations. »

L’histoire du manuscrit peut donc se résumer de la façon suivante :

142D’après le colophon (f. 110vb-112ra) et l’invocation du scribe (f. 25vb ), sa copie a été achevée le vendredi 29 du mois de ḥaziran 2027 selon l’ère séleucide, c’est-à-dire le vendredi 29 juin 1716, qui est le 6e vendredi du cycle liturgique dit « des apôtres », par le prêtre Išōʿ fils du fidèle Ḥedrēšā, fils de feu Ōšāʿnā, dans le couvent nestorien Mār-Gīwargīs, dans le village de B-Lāhēh, dans la région d’Anzal, au temps du patriarche catholicos mār Šemʿōn, donc le patriarche nestorien de Qočanes, mār Šemʿōn XIV Salomon (1700-1740, selon Fiey 1993, p. 39 ; voir aussi Murre-van den Berg 1999 ; Wilmshurst 2000, p. 353). Du temps de ce personnage qui semble faire l’admiration des scribes, a été copié un autre livre liturgique se référant explicitement au rituel ancien du couvent supérieur. En effet, Harrak 2010 indique que c’est le patriarche sous lequel a été écrit en 1724 AD, le Šliḥā du monastère Mār ʿAbdišō l’ascète près de Bēth Azzīzā dans le Ḥakkarī, aujourd’hui ms. Baghdad, Département des Antiquités 30518 dont le colophon, d’ailleurs, parle du patriarche en des termes aussi dithyrambiques que ceux de notre manuscrit.

143D’après les notes de propriété en soureth (f. 1r), il a servi de livre liturgique en l’église Mart-Mariam de Baznāyā (Turquie).

144Notes de lecture modernes griffonnées au f. 69v.

Remarques sur le texte :

  • 6 . Harrak, Catalogue..., ms. 30518, commentaire sur le f. 69r. 
  • 7 . Catalogue Forshall, no XXXIII, p. 55-56.
  • 8 . Catalogue Forshall, no XXX, p. 51-53.

145Le rite liturgique auquel se réfère le texte est celui du couvent Mar-Gabriel-et-Mār-Abrāham ou couvent Supérieur (en arabe, Dayr al-aʿla) de Mossoul, anciennement à l’emplacement de ce qui est aujourd’hui l’église Ṭāhra des Chaldéens. Amir Harrak note, dans son catalogue 6 que le patriarche Īšōʿyahb III, réformateur de la liturgie au viie siècle, a pu y vivre. En tout cas, ce rite servit de référence à toute l’Église nestorienne (voir Fiey 1959, p. 126) et, toujours selon Amir Harrak, la mention dans des livres liturgiques récents, du rite du couvent Supérieur qui a disparu au xiiie siècle, signifie que ces livres sont des copies d’anciens rituels. On en a plusieurs témoignages, des manuscrits se situant explicitement sous ce patronage liturgique ancien. Le plus ancien connu actuellement semble le šlīḥā conservé à Baghdad, Département des Antiquités, no 30520, antérieur à 1690 AG, soit 1378/9 AD (Harrak à paraître). J’ai repéré le lectionnaire des évangiles des dimanches et fêtes du ms. London, Rich. 7177, f. 319v daté 1795 AG, soit 1484 AD à Mosul 7 et le lectionnaire des évangiles des dimanches et fêtes du ms. London, Rich. 7174, f. 212v daté 1810 AG, soit 1499 AD 8.

  • 9 . Voir Fiey 1963, p. 32-33.

146Cette référence demeure pour des livres liturgiques postérieurs à la réforme dite d’Alqosh du catholicos Simon VI qui siégea de 1504 à 1538 9 ; c’est le cas :

  • du rituel des dimanches et fêtes du ms. London, Rich. 7178, f. 465 daté 1856 AG, soit 1545 AD à Gozartha (catalogue Forshall, no XXXIV, p. 56-57) ;

    • 10 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 58-80.
    • 11 . Catalogue Forshall, no XXIX, p. 48-51.

    le ḥudrā du ms. Cambridge, University Library, Add. 1975 daté 1897 AG, soit 1586 AD à Wasṭā dans le jabal Jūdī 10, et vraisemblablement le ḥudrā du ms. London, Rich. 7173, f. 1v11 ;

    • 12 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 163-193.

    le ḥudrā du ms. Cambridge, Add. 1981, copié en 1918 AG, soit 1607 AD au couvent Mār-Awdišōʿ l’ascète à Dere près de Kōm12 ;

    • 13 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 1173-1177.

    le missel sacerdotal du ms. Cambridge Add. 2045 copié en 1997 AG, soit 1685/6 AD à Māwānā en Tergawar et achevé à Gogtapa 13 ;

    • 14 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 81-107.

    le lectionnaire de l’Ancien Testament du ms. Cambridge Add. 1976, copié en 2013 AG, soit 1701 AD à Alqoš14 ;

  • le šlīḥā et le gazzā du ms. Baghdad 30542, copié en 2128 AG, soit 1719 AD par le diacre Rūbīl de Miniāneš ;

    • 15 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 147-163.

    le gazzā du ms. Cambridge, Add. 1980, copié en 2034 AG, soit 1723 AD à Alqoš15 ;

  • le šlīḥā du ms. Baghdad, Département des Antiquités 30518, copié en 2036 AG, soit 1725 AD ;

    • 16 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 306-309.

    le ʿannīdā du ms. Cambridge, Add. 1986 copié en 2070 AG, soit 1759 AD à Alqoš16 ;

  • le kaškūl du ms. Baghdad, Département des Antiquités 30451, daté 2096 AD, soit 1784 AD, copié également à Miniāneš par le prêtre Ḫōšābā ;

  • le folio étranger du ḥudrā d’Alqoš, daté 2083 AG, soit 1792 AD au couvent Mar-ʿAbdišō l’ascète dans la région de Ṭāl, conservé dans le ms. Baghdad, Département des Antiquités 30518 ;

  • le ʿannīdā du ms. Baghgad, Département des Antiquités 30527, datable du xviiie siècle ;

    • 17 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 1138-1148.

    le šlīḥā du ms. Cambridge Add. 203517, copié en 2114 AG, soit 1803 AD à Yangyjā près d’Urmia ;

  • le recueil de turgāmē avant l’évangile pour les fêtes et les commémoraisons, du ms. Baghdad, Département des Antiquités 30525, copié en 2211 AG, soit 1900 AD à Minianeš.

147Le ms. Mikaël est un témoignage de plus de cette nouvelle série. Il a un contenu semblable à celui du ms. de Cambridge, University Library, Add. 1975, par rapport auquel il présente quelques variantes dans le contenu des lectures, sans doute par adaptation aux besoins litrugiques de l’église Mar-Georges de B-Lāhēh pour laquelle il a été écrit.

148En tout cas, ce type de lectionnaires des évangiles confirme la catégorie de livres liturgiques établie par Fiey (Fiey 1963, p. 26), présentant des calendriers résumés dans lesquels, à la différence de lectionnaires comme par exemple le ḥudrā de Cambridge Add. 1981 copié en 1607 AD (qui comporte de nombreuses commémoraisons mobiles placées les vendredis et plusieurs fêtes fixes), les commémoraisons ne sont plus portées en dehors de ce que Fiey nomme « les fêtes de base ». Celles-ci sont, dans le lectionnaire de B-Lāhēh, les fêtes de Mart Mariam, Jean-Baptiste, Pierre et Paul, les Évangélistes, Étienne, les Docteurs grecs, les Docteurs syriens, le Patron local (rubrique « Un personnage »), les Défunts, Georges, la Croix, toutes fêtes demeurant à la même place que dans les calendriers les plus anciens. C’est le calendrier « résumé » du lectionnaire de l’Ancien Testament et des épîtres dans le ms. Cambridge 1976, daté 1701 AD ; le šliḥa du ms. Cambridge 2035, daté de 1802/3 AD suit encore le même calendrier. Celui-ci transparaît dans le gazzā du ms. Cambridge 1980, daté de 1723 à Alqōš, qui donne les mawtbē et ʿūnyātā pour les mêmes fêtes « de base » (et en ajoute deux seulement). Cette catégorie de livre liturgique semble donc majoritaire.

149Dans le ms. de B-Lāhēh, deux fêtes ont été introduites à ce rang de « fêtes de base » : celle de Bawaï de Nisibe, Jean et leurs compagnons, au 1er vendredi de l’Annonciation et celle des Quarante martyrs (de Sébaste), placée au 9e vendredi après l’Épiphanie (et non à sa date fixe du 9 mars dans les calendriers récents). Il reste à déterminer à quel moment ces fêtes ont été introduites dans le sanctoral et pourquoi le lectionnaire de B-Lāhēh leur accorde une telle place.

folio 1v.

Haut de page

Bibliographie

Cassingena-Trévedy (François) & Jurasz (Izabela), Les liturgies syriaques, (Études syriaques 3), Paris, Geuthner, 2006.

Darmo (Mar Tuma), métropolite du Malabar, Ktābā dakdām wadbātar wadḥudrā wadkaškol wa dgazzā uqālā dʿudrānē ʿam ktābā dmazmorē, Trichur, Kérala, Mar Narsai Press, 1960, 1993².

Forshall (J.), Catalogus codicum manuscriptorum orientalium qui in museo britannico asservantur, Pars prima, Codices syriacos et carshunicos amplectens, London, British Museum, 1838.

Fiey (Jean Maurice), Mossoul chrétienne. Essai sur l’histoire, l’archéologie et l’état actuel des monuments chrétiens de la ville de Mossoul, (Recherches publiées sous la direction de l’Institut de lettres orientales de Beyrouth, t. XII), Beyrouth, Imprimerie catholique, 1959.

Fiey (Jean Maurice), « Le sanctoral syrien oriental d’après les évangéliaires et bréviaires du xie au xiiie siècle », L’Orient syrien 29 (vol. VIII, 1), 1963, p. 21-54.

Fiey (Jean Maurice), Pour un Oriens christianus novus, Beirut, 1993.

Harrak (Amir), Catalogue of Syriac and Garshuni Manuscripts Owned by the Iraqi Department of Antiquities and Heritage, à paraître.

Murre-Van den Berg (Heleen H.L.), « The Patriarchs of the Church of the East from the Fifteenth to Eighteenth Centuries », Hugoye 2, 2, July 1999.

Rücker (Adolf), « Das Obere Kloster bei Mosul und seine Bedeutung für die Geschichte der ostsyrischen Liturgie », Oriens christianus III/7, 1932, p. 180-187.

Wright (William) & Cook (Stanley Arthur), A Catalogue of the Syriac Manuscripts preserved in the Library of the University of Cambridge, Cambridge, University Press, 1901.

Wilmshurst (David), The Ecclesiastical Organisation of the Church of the East 1318-1913 (CSCO 582, Subsidia 104), Leuven, Peeters, 2000.

Haut de page

Notes

1 . Sur les liturgies syriaques en général, on consultera l’ouvrage réalisé dans le cadre de la Société d’études syriaques par Cassingena-Trévedy & Jurasz 2006.

2 . Darmo, 1960, 1993². Là encore, l’ordo est celui du couvent Mar-Gabriel-et-Mar-Abraham de Mossoul.

3 . Amir Harrak, professeur à l’Université de Toronto, prépare la publication d’un catalogue de manuscrits de Baghdad, dans lequel il souligne ce fait. L’apport de son catalogue détaillé et érudit est d’un grand intérêt, tant pour les textes que pour la codicologie et la paléographie. Je suis particulièrement reconnaissant à Amir Harrak de m’avoir communiqué ce travail en cours et de m’avoir autorisé à le citer pour compléter les informations du présent article dans lequel toutes les références aux manuscrits de Baghdad renvoient à son ouvrage ; en outre ses corrections et observations m’ont été d’un grand secours.

4 . On peut supposer que ce nom s’explique étymologiquement par la forme Bēt-Lāhēh : cette dérivation toponymique est connue dans les régions syro-orientales.

5 . Le village de B-Lāhēh ne figure pas dans les listes (p. 329 et 331) du district de Anzel (p. 328-332) étudié par Wilmshurst 2000.

6 . Harrak, Catalogue..., ms. 30518, commentaire sur le f. 69r. 

7 . Catalogue Forshall, no XXXIII, p. 55-56.

8 . Catalogue Forshall, no XXX, p. 51-53.

9 . Voir Fiey 1963, p. 32-33.

10 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 58-80.

11 . Catalogue Forshall, no XXIX, p. 48-51.

12 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 163-193.

13 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 1173-1177.

14 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 81-107.

15 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 147-163.

16 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 306-309.

17 . Catalogue Wright & Cook 1901, p. 1138-1148.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Desreumaux, « Un lectionnaire nestorien des évangiles selon l’ordo de Mossoul, écrit en juin 1706 », Bulletin d’études orientales, Tome LX | 2012, 289-313.

Référence électronique

Alain Desreumaux, « Un lectionnaire nestorien des évangiles selon l’ordo de Mossoul, écrit en juin 1706 », Bulletin d’études orientales [En ligne], Tome LX | mai 2012, mis en ligne le 31 mai 2013, consulté le 29 mars 2015. URL : http://beo.revues.org/544 ; DOI : 10.4000/beo.544

Haut de page

Auteur

Alain Desreumaux

Directeur de recherches (CNRS, Orient & Méditerranée, Études sémitiques)

Haut de page

Droits d'auteur

© Institut français du Proche-Orient

Haut de page