Navigation – Plan du site
Ouvrages de Sciences religieuses

Amir-Moezzi, Mohammad Ali et Kohlberg, Etan (éd.), Revelation and Falsification. The Kitāb al-qirā’āt of Aḥmad b. Muḥammad al-Sayyārī (Brill, 2009)

Pierre Lory
Référence(s) :

Amir-Moezzi, Mohammad Ali et Kohlberg, Etan (éd.), Revelation and Falsification. The Kitāb al-qirā’āt of Aḥmad b. Muḥammad al-Sayyārī, Leiden/Boston, Brill (coll. Texts and Studies on the Qur’ān), 2009, 363 p. (angl.) + 201 p. (ar.), ISBN : 9789004167827.

Texte intégral

1Ce volume est centré autour de l’édition critique d’un des plus anciens ouvrages traitant des « lectures » coraniques et, plus précisément, des falsifications apportées au texte de la révélation selon une opinion fréquemment émise par le passé par des lettrés chiites : le Kitāb al-qirā’āt, parfois désigné comme Kitāb al-tanzīl wa-l-taḥrīf, d’Aḥmad al-Sayyārī, qui a vécu au iiie/ixe siècle. Cette recherche a été menée conjointement par Etan Kohlberg et Mohammad Ali Amir-Moezzi selon un mode de coopération explicité dans la préface. L’édition proprement dite, accomplie à partir de quatre manuscrits et de toutes les citations trouvables concernant le livre de Sayyārī dans des textes d’autres auteurs, a été réalisée avec acribie et dans toutes les règles de l’art (voir p. 46-53). Chaque « dit » rapporté par Sayyārī est numéroté, accompagné d’un apparat critique détaillé. La variante par rapport à l’édition officielle du Coran est marquée par une couleur différente. Ces variantes sont souvent des mentions de ‘Alī et des Ahl al-bayt qui auraient été censurées. Il peut s’agir parfois de variantes purement linguistiques, n’influant pas vraiment sur le sens des versets concernés.

2Cependant, les auteurs proposent ici beaucoup plus que la simple édition critique d’un témoin important de la pensée chiite ancienne. L’ouvrage s’ouvre sur une ample et érudite introduction posant le bilan de la recherche académique contemporaine concernant l’histoire du texte coranique (p. 1-30) et la position mouvante des savants chiites sur la question du taḥrīf. Cette introduction constitue un texte autonome (paru sous une forme plus ancienne dans le Journal Asiatique, no 293, 2005), très éclairant pour l’appréciation de l’ouvrage de Sayyārī. L’introduction se poursuit par une présentation de ce qui est connu du personnage extrêmement discret que fut Sayyārī, qui ne laissa que des traces très fugitives de ses positions et écrits. Sayyārī vivait sans doute à l’époque des 10e et 11e imams dans la succession duodécimaine. L’œuvre qui lui est attribuée, le Kitāb al-qirā’āt en particulier, ses sources et son influence chez les auteurs ultérieurs sont analysés à la loupe. La nature des variantes, leur origine (par les isnād) sont répertoriées et classées (p. 30-46).

3La volumineuse partie consacrée aux notes constitue un apport scientifique décisif (p. 55-289). Celles-ci contiennent, pour chacune des traditions rapportées par Sayyārī, un apport d’une érudition dense concernant la lecture et la grammaire des fragments coraniques concernés, mais surtout les références bibliographiques complètes dans la littérature des sources (chiites, mais également sunnites), ainsi que dans les études académiques les plus récentes pouvant y apporter un éclairage. L’ensemble est suivi d’une importante bibliographie et d’un index des noms et des citations coraniques.

4Au total, nous disposons ici d’un apport capital à l’histoire des lectures coraniques et d’un outil de travail des plus utiles pour la connaissance de l’exégèse chiite et aussi, d’une certaine manière, du texte coranique lui-même.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Lory, « Amir-Moezzi, Mohammad Ali et Kohlberg, Etan (éd.), Revelation and Falsification. The Kitāb al-qirā’āt of Aḥmad b. Muḥammad al-Sayyārī (Brill, 2009) », Bulletin d’études orientales [En ligne], Comptes rendus (depuis 2012), Ouvrages de Sciences religieuses, mis en ligne le 05 décembre 2012, consulté le 30 avril 2017. URL : http://beo.revues.org/678

Haut de page

Auteur

Pierre Lory

Directeur d’études à l’EPHE

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Institut français du Proche-Orient

Haut de page